Actualités

La fonction projet en période de crise : immobilisme ou lucidité ? (3/3)

Dans les deux premières parties de l’article, nous avons posé la problématique, identifié les enjeux, et proposé des leviers d’actions pour préparer une crise et pour y faire face dans les meilleures conditions.

La gestion de crises par une Fonction Projet Stratège repose sur un ensemble de leviers concomitants à activer : tout d’abord culturel, mais également organisationnel, décisionnel, méthodologique et technologique.

L’organisation est ainsi mieux préparée, et donc plus agile et performante. Comme au jeu des échecs, elle a plusieurs coups d’avance sur les impondérables, elle ne se contente pas d’une vision court-termiste.

Dans cette dernière partie, nous allons compléter le socle de la gestion des crises au sein d’une Fonction Projet en évoquant quelques bons réflexes à adopter en période post-crise.

Pilier 3 : L’après-crise s’anticipe, car d’autres surviendront inexorablement !

  • Quelle capitalisation d’expérience peut-on tirer de cette période ? il est nécessaire de dresser un bilan systémique et factuel des origines et des conséquences de la crise, et des modalités d’absorption / de résolution. Quels sont les points forts de la gestion de crise, et les points d’amélioration ? Quelle feuille de route d’amélioration mettre en œuvre ? Il peut être pertinent de lancer un véritable projet de changement, véritable engagement collectif au sein de la Fonction Projet, quand l’évènement écoulé est encore prégnant dans la mémoire des équipes.
  • Quelle nouvelle trajectoire s’impose ? Les orientations stratégiques et les objectifs qui en découlent sont traduits par un plan projets optimisé, et rebaseliné.
  • Quelle communication vis-à-vis de nos clients / partenaires / actionnaires ? Afin de renforcer (ou regagner…) leur confiance, c’est le moment d’être honnête et transparent, afin de partager ce qui a été fait et ce qui pourrait être fait pour éviter une autre période hostile ou pour la gérer au mieux. La période peut être propice à la renégociation de certaines clauses contractuelles jugées inacceptables compte tenu du contexte, en visant une relation davantage gagnant-gagnant.
  • Quelle reconnaissance envers mes équipes ? Elles se sont fortement mobilisées pour traverser la crise, elles ont fait preuve de courage et de créativité. Les objectifs individuels et collectifs peuvent être ajustés, et des reconnaissances mises en œuvre (primes, formations / certifications,…). Un plan de montée en compétences (et/ou un plan de recrutement) ciblé sur les axes d’amélioration identifiés en période de crise est une opportunité à ne pas louper ! Ainsi l’organisation profite de l’occasion pour se doter de nouvelles compétences indispensables (gestion des crises, intelligence émotionnelle, analyse des risques, résolution de problèmes, gestion de conflits, design thinking…), voire de nouvelles responsabilités (Responsable portefeuille de projets, Directeur de projet, PMO, Planificateur, Responsable qualité projet, Assistant à Maîtrise d’Ouvrage / d’Œuvre, Business Analyst…)
  • Quels partenariats construire ou renforcer ? Les parties tierces peuvent être à l’origine de l’évènement, mais ils peuvent aussi faire partie de la solution ! Il est important de réinterroger la stratégie et les contrats de partenariat : stratégies d’approvisionnement (développement de sources alternatives, internalisation de certaines compétences,…), conditions contractuelles et engagements (coopération technologique ou commerciale…), chaîne logistique,… et de travailler également avec les partenaires sur l’élaboration d’un plan de continuité d’activités et de relance.

Espérer qu’une crise n’arrive pas, même si cette crise est faiblement probable (voire totalement imprévisible), c’est jouer à la roulette russe ! C’est un vœu pieux.

La Fonction Projet Stratège anticipe le plus en amont possible en se mettant en posture de remise en cause et de changement (parfois profond…). Elle profite des tempêtes pour réinventer ses modes de travail, ses pratiques, ses modèles opérationnels, son système d’information collaboratif, afin de devenir plus résiliente, tout en conservant ses valeurs qui font sa raison d’être. Les valeurs sont sans aucun doute la bouée de sauvetage à laquelle peut se cramponner les équipes projets.

La Fonction Projet qui fait preuve de prévoyance, qui prend le virage de l’amélioration continue par des retours d’expérience finement jalonnés, qui instaure un discours rassurant et volontaire, qui partage une vision long terme et constructive, qui place les Hommes au centre de leur dispositif de changement, réduit sensiblement les impacts des difficultés à venir et prend un avantage concurrentiel indéniable.

L’avenir nous le confirmera bien vite !


Qui sommes-nous ?

Cabinet de conseil en management indépendant, notre métier est d’accompagner nos clients privés et publics dans la formalisation et la mise en place de leurs projets de transformation. La performance des organisations projets et la conduite du changement sont au cœur de nos interventions depuis plus de 15 ans. Nous disposons d’une équipe de consultants expérimentés, engagés et certifiés (PMI®, Prince2®, Scrum Master®, Safe Agilist®…) confrontés quotidiennement sur le terrain aux enjeux actuels de nos clients. Notre rôle est de vous faire partager nos convictions et de vous accompagner à tous les niveaux de l’organisation projet dans leur mise en œuvre, afin de faire de vos transformations des réussites.

Votre Fonction Projet souhaite prendre le virage du changement et devenir davantage stratège ? Contactez nous!

Contact

Pierre Bonora, Pratice Leader - pierre.bonora@alenium.com (06.95.91.48.49 / 01.55.27.88.88)