Expertises

Pour un rôle renforcé des collectivités en matière d'électricité

Dix ans après le Grenelle de l'environnement, les régions doivent faire face à une situation pour le moins complexe : développer des plateformes pour la transition et la rénovation énergétiques tout en gérant la perte de la clause de compétence générale. Elles sont ainsi confrontées au défi suivant : comment mettre en application un meilleur modèle de l’énergie avec un nouvel écosystème de prérogatives limitées ? Décryptage et éléments de réponse avec Alenium...

Un changement du paradigme énergétique national

Sur le chemin de la transition énergétique des territoires, de nombreuses évolutions se dressent sur le chemin d’une transition réussie :

  • Conjoncturellement, la consommation d’électricité est en hausse de 2% depuis le début de l’année 2016 : vague de froid en janvier, augmentation de la numérisation des foyers, développement des véhicules électriques, hausse de l’activité dans les secteurs électro-intensifs (chimie, marché du BTP, production automobile, data centers) ;
  • Structurellement, les prix de gros sont à la hausse : volatilité du chiffre d’affaires des producteurs, transporteurs et fournisseurs d’électricité. Ainsi, le prix du MWh est passé de 25€ en mai 2016 à 65€ en novembre 2016 ;
  • Structurellement toujours avec la progression du marché de l’effacement (4500 MWh) et un contrat d’interruptibilité avec 21 industriels électro-intensifs ;

Face à la multiplicité de ces chantiers et à l’heure où les consommateurs finaux attendent des offres sur-mesure (semi-variables), le marché de l’énergie est confronté à plusieurs enjeux structurants :

  • Fin de l’énergie bon marché ;
  • Développement de production d’énergie décentralisée sur tout le territoire (intégration de sites de production d’énergie décentralisée, intermittent ou pas) ;
  • Auto-production et auto-consommation ;
  • Réalisation du mythe du stockage d’énergie.

En regard de ce nouveau contexte énergétique, les territoires décentralisés ont pour obligation de jouer un rôle moteur...

Une opportunité de faire confiance aux territoires

La route étant encore longue sur le plan opérationnel, il n'est pas interdit de s’inspirer d’exemples réussis. Au sein d'Alenium, nous pensons ainsi que les territoires doivent s’intégrer dans un maillage national où le but n'est pas de rechercher l’autonomie (politique énergétique régionalisée) mais de la combiner avec une intégration supra-territoriale. Une modélisation des scenarii de présence énergétique territoriale s’impose, modélisation où chaque région doit avoir un rôle prédéfini pour permettre un bon fonctionnement du réseau. Ainsi, les régions du centre de la France peuvent, par exemple, assurer le transport, les régions dites périphériques ou frontalières, l’autoconsommation, les zones de montagne le stockage. Sur cette base, la première étape consiste à afficher des fiches de rôle à chaque territoire coordonnées par l’Etat via les DREAL et l’Association Régions de France.

Si la spécialisation est un axe de travail pour les régions, celle-ci doit conserver un rôle de coordination des acteurs industriels. A l’image de l'Allemagne où le projet conduit par les Régions de Hambourg et du Schleswig-Holstein a permis d’associer des acteurs divers, tous secteurs confondus : entreprises technologiques (Siemens, HanseWerk Natur, etc.), SSII (CBB Software Gmbh), constructeurs d'éoliennes (Nordex, etc.), fournisseurs d'énergie (Vattenfall, Hamburg Energie), opérateurs de réseaux (TenneT, HanseWerk, etc.),sans oublier les industriels, services publics, universités et autres instituts de recherche. 

Un projet qui fait aujourd'hui figure de modèle : grâce à ce partenariat (dont les Régions assurent la coordination), le territoire devient un acteur majeur de la production d’électricité éolienne et ambitionne un approvisionnement stable de 4,5 millions d’habitants en 2035. Dès à présent, ce « partenariat public-privé » offre une production importante pour les centres de consommation situés plus au sud (Bavière, Bade-Wurtemberg, Sarre) et stocke de l’électricité pour les pays scandinaves.

Impliquer les collectivités dans l'évolution du mix énergétique

Sur le plan opérationnel, nombreux sont les écueils qui peuvent être évités en s’inspirant de l’exemple allemand précité. En dépit de la disparition de la clause générale de compétences, les Régions peuvent tout de même proposer une approche systémique, notamment au titre des SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) et PRPGDD (Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets Dangereux) :

  • En renforçant les énergies renouvelables par un rôle de facilitateur et de coordinateur des appels d’offres et en lançant des appels d'offres (éolien, photovoltaïque...) ;
  • En s’inspirant d’expériences réussies de coopération entre collectivités et acteurs du renouvelable : les immeubles Nischi, Minami et Higashi du projet Lyon Smart Community améliorent le bien-être des habitants et produisent plus d’électricité qu’ils n’en consomment (panneaux photovoltaïques, centrales de co-génération, etc). A Paris, l’immeuble de la foncière Artea offre une possibilité de récupération des eaux de pluie, des bornes de rechargement, une architecture bioclimatique et un stockage d’énergie ;
  • En exploitant le rôle des collectivités dans l’électricité verte grâce aux arrêtés des 6 et 9 mai 2017 relatifs à la rémunération de l’électricité produite par les installations de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent et l’énergie solaire photovoltaïque d’une puissance crête inférieure ou égale à 100 KW.

Construire et déployer ce rôle d'acteur énergétique avec Alenium Consultants

C'est une constante chez Alenium : nous sommes convaincus du rôle des collectivités dans la transition énergétique. La clé étant de cibler précisément le rôle de chaque Région en fonction de son positionnement géographique, de son potentiel énergétique et des besoins de son territoire.

Par le rôle supra-régional que peut jouer la région, celle-ci offre des garanties en termes de solidarité entre les territoires (en favorisant le grand transport et les solutions de stockage). Par notre expertise en politiques publiques, en énergie et en management des organisations publiques, et parce que nous savons que chaque territoire est unique, nous pouvons accompagner chaque Région en fonction de ses atouts spécifiques en l'aidant à définir son positionnement sur tout le spectre énergétique : transport, autoconsommation, stockage, production d’énergies renouvelables, etc. 


ALLONS PLUS LOIN ENSEMBLE !

> Vous souhaitez en savoir plus sur des domaines d'intervention tels que la Stratégie opérationnelle ou le Pilotage de la transformation au sein du Cabinet Alenium Consultants ? Venez rendre visite à nos consultants au sein de nos bureaux à Paris ou contactez-nous via notre page Contact.

> Notre cabinet de consulting recrute ! Rejoignez Alenium Consultants dès maintenant : consultez nos offres d’emploi pour un poste de consultant junior ou senior et embrassez une carrière de consultant au sein de notre équipe d’experts.